Sein -

Carcinome canalaire invasif

Cet article a été révisé et mis à jour pour la dernière fois le 13 août 2019.

Rédigé par Jason Wasserman, MD PhD.

Traduit en français par Victor Brochu, MD

Quelques faits en bref:

  • Le carcinome canalaire invasif est un type de cancer du sein. 

  • C'est le type de cancer du sein le plus courant chez les femmes adultes dans le monde. 

  • Votre rapport de pathologie pour le carcinome canalaire comprendra des renseignements importants tels que le grade de la tumeur, le statut des récepteurs hormonaux et l'examen des ganglions lymphatiques.

Le sein normal

Le tissu mammaire adulte est constitué de petites structures appelées glandes qui sont organisées en groupes appelés lobules. Dans certaines conditions, ces glandes peuvent produire du lait, qui est transporté vers le mamelon par une série de petits canaux appelés conduits.  

 

L'intérieur des glandes et des canaux est tapissé de cellules spécialisées appelées cellules épithéliales qui forment une barrière appelée épithélium. Le tissu entourant les glandes et les canaux est appelé stroma et contient de longues et minces cellules appelées fibroblastes.

Qu'est-ce qu'un carcinome canalaire invasif?

Le carcinome canalaire invasif est un type de cancer du sein (tumeur maligne). La tumeur provient des cellules épithéliales des glandes et des canaux du sein. 

 

Le carcinome canalaire invasif provient souvent d'un type de cancer non invasif appelé carcinome canalaire in situ (CCIS/DCIS). Le carcinome canalaire in situ peut être présent pendant des mois ou des années avant de se transformer en carcinome canalaire invasif. 

 

Lorsqu'elles sont examinées au microscope, les cellules anormales du carcinome canalaire in situ ne se trouvent qu'à l'intérieur des glandes et des canaux. Pour devenir un carcinome canalaire invasif, les cellules cancéreuses doivent sortir des glandes et des canaux et entrer dans le stroma. La présence des cellules cancéreuses des glandes et des canaux dans le stroma est ce qu'on appelle invasion. 

 

Le carcinome canalaire est souvent appelé simplement " cancer du sein ", bien qu'il en existe plusieurs sous-types. Le carcinome canalaire, cependant, est le type de cancer du sein le plus courant chez les femmes partout dans le monde. 

 

Les patients ayant déjà reçu un diagnostic de carcinome canalaire in situ, ou de carcinome lobulaire in situ (CLIS/LCIS), présentent un risque plus élevé de développer un carcinome canalaire invasif. 

 

Certains syndromes génétiques sont également associés à un risque accru de développer un carcinome canalaire invasif. Si vous ou un membre de votre famille avez reçu un diagnostic de cancer du sein et de l'ovaire (BRCA1 et BRCA2), de syndrome de Cowden (PTEN), de syndrome de Peutz Jegher (STK11) ou de syndrome de Li-Fraumeni (P53), vous devriez parler à votre médecin de votre risque de cancer du sein.

 

Le diagnostic de carcinome canalaire est habituellement posé après qu'un petit échantillon de tissu ait été prélevé au cours d'une procédure appelée biopsie. La tumeur est ensuite retirée par excision ou résection chirurgicale. 

 

Selon la quantité de tissu mammaire prélevée, l'échantillon de résection peut être appelé " tumorectomie " (ce qui signifie l'ablation de la tumeur) ou " mastectomie " qui signifie l'ablation du sein entier.

Taille de la tumeur

C'est la taille de la tumeur mesurée en millimètres (mm) ou centimètres (cm). La taille de la tumeur ne sera décrite dans votre rapport qu'après l'ablation complète de la tumeur. La tumeur est habituellement mesurée en trois dimensions, mais seule la plus grande dimension est décrite dans votre rapport. Par exemple, si la tumeur mesure 40 mm sur 20 mm sur 15 mm, votre rapport décrira la tumeur comme étant de 40 mm. 

 

Une tumeur mesurant 1 mm ou moins est généralement appelée microinvasive.

 

Seule la partie invasive de la tumeur est incluse dans la taille. 

 

Pourquoi est-ce important? La taille de la tumeur est utilisée pour déterminer le stade de la tumeur (voir stade pathologique ci-dessous) et les tumeurs plus grosses sont associées à un moins bon pronostic.

Qualité histologique (système de classification de Nottingham ou Scarff-Bloom-Richardson)

Les pathologistes utilisent le mot grade pour décrire la différence entre les cellules cancéreuses et les cellules épithéliales normales qui tapissent l'intérieur des canaux et des glandes du sein. 

 

Le grade ne peut être déterminé qu'après l'examen de la tumeur au microscope. Votre pathologiste recherchera les trois caractéristiques microscopiques suivantes pour déterminer le grade. 

 

  • Glandes - Un score de 1 à 3 est donné en fonction du pourcentage de cellules cancéreuses formant des glandes. Les tumeurs composées principalement de glandes reçoivent une note de 1, tandis que les tumeurs composées de très peu de glandes reçoivent une note de 3. 

  • Pléomorphisme nucléaire - Le noyau est une partie de la cellule qui contient la grande majorité du matériel génétique (ADN). Le pléomorphisme est un mot que les pathologistes utilisent lorsque le noyau d'une cellule tumorale est très différent de celui d'une autre cellule tumorale. Une note de 1 à 3 est donnée pour le pléomorphisme nucléaire. Lorsque la plupart des cellules cancéreuses sont petites et ressemblent beaucoup l'une à l'autre, la tumeur reçoit un score de 1 ; lorsque les cellules cancéreuses sont très grandes et anormales, la tumeur reçoit un score de 3. 

  • Taux mitotique - Une cellule qui se divise pour créer une nouvelle cellule est appelée figure mitotique. Votre pathologiste comptera le nombre de figures mitotiques dans une zone spécifique (appelée champ à haute puissance) et utilisera ce nombre pour donner un score entre 1 et 3. Les tumeurs ayant très peu de figures mitotiques reçoivent une note de 1, tandis que celles ayant beaucoup de figures mitotiques reçoivent une note de 3. 

 

Le score de chaque catégorie est additionné pour déterminer le grade histologique global comme suit: 

 

  • Grade 1 - Total de 3, 4 ou 5. 

  • Grade 2 - Total de 6 ou 7. 

  • Grade 3 - Total de 8 ou 9. 

 

Pourquoi est-ce important? Comparativement aux tumeurs de bas grade (grades 1 et 2), les tumeurs de haut grade (grade 3) sont associées à un pire pronostic.

Tumeurs multiples

Si plus d'une tumeur est visible dans vos tissus, chacune sera décrite séparément. Le stade de la tumeur (voir stade pathologique ci-dessous) est basé sur la plus grande tumeur trouvée.

Extension de tumeur

Le carcinome canalaire commence à l'intérieur du sein, mais la tumeur peut s'étendre à la peau sus-jacente ou aux muscles de la paroi thoracique. La découverte de cellules cancéreuses dans la peau ou la paroi thoracique est appelée extension tumorale. 

 

Pourquoi est-ce important? L'extension tumorale augmente le stade de la tumeur (voir stade pathologique ci-dessous). Elle est également associée à un risque plus élevé que la tumeur se développe de nouveau après le traitement ou que les cellules cancéreuses se déplacent vers un site éloigné du corps, comme le poumon (métastase distante).

Invasion lymphovasculaire

Le sang circule dans le corps par de longs tubes minces appelés vaisseaux sanguins. Un autre type de liquide appelé lymphe, qui contient des déchets et des cellules immunitaires, circule dans le corps par les canaux lymphatiques.

 

Les cellules cancéreuses peuvent utiliser les vaisseaux sanguins et les lymphatiques pour s'éloigner de la tumeur et atteindre d'autres parties du corps. Le mouvement des cellules cancéreuses de la tumeur vers une autre partie du corps est appelé métastase.

 

Avant que les cellules cancéreuses ne puissent se métastaser, elles doivent pénétrer dans un vaisseau sanguin ou lymphatique. C'est ce qu'on appelle l'invasion lymphovasculaire. 

 

Pourquoi est-ce important? L'invasion lymphovasculaire augmente le risque que des cellules cancéreuses se retrouvent dans un ganglion lymphatique ou une partie éloignée du corps, comme les poumons.

Marges

Une marge est toute surface de tissu qui a été coupé par le chirurgien afin d'enlever la tumeur de votre corps. Dans la mesure du possible, les chirurgiens tenteront de couper les tissus normaux autour de la tumeur afin de réduire le risque que des cellules cancéreuses soient laissées derrière après l'ablation de la tumeur. 

 

Votre pathologiste examinera soigneusement toutes les marges de votre échantillon de tissu pour voir à quel point les cellules cancéreuses sont proches du bord du tissu coupé. Les marges ne seront décrites dans votre rapport qu'après l'ablation complète de la tumeur. 

 

Une marge est considérée comme positive lorsqu'il y a des cellules cancéreuses à la limite même du tissu coupé. Si un carcinome canalaire in situ (CCIS/DCIS) est vu au bord du tissu coupé, il sera également décrit dans votre rapport.

Une marge négative signifie qu'il n'y avait pas de cellules cancéreuses sur le bord même du tissu coupé. Si toutes les marges sont négatives, la plupart des rapports de pathologie indiqueront dans quelle mesure les cellules cancéreuses se sont rapprochées d'une marge. La distance est généralement décrite en millimètres. 

 

Pourquoi est-ce important? Une marge positive est associée à un risque plus élevé que la tumeur réapparaisse au même endroit après le traitement.

Effet du traitement

Si vous avez reçu un traitement (chimiothérapie ou radiothérapie) pour votre cancer avant l'ablation de la tumeur, votre pathologiste examinera tous les tissus soumis pour déterminer dans quelle mesure la tumeur est encore vivante (viable). 

 

L'effet du traitement est décrit comme suit: 

 

  • Pas de tumeur résiduelle - toutes les cellules cancéreuses sont mortes. 

  • Effet probable - certaines des cellules cancéreuses sont mortes, mais d'autres sont encore vivantes. 

  • Pas de réponse définitive - la plupart des cellules cancéreuses sont encore vivantes. 

 

Les ganglions lymphatiques contenant des cellules cancéreuses seront également examinés pour déterminer l'effet du traitement.

Récepteur d'œstrogène (ER), récepteur de progestérone (PR) et statut HER2

Les récepteurs d'œstrogène et de progestérone sont des protéines qui sont produites par des cellules mammaires normales qui permettent aux cellules de répondre aux hormones d'œstrogène et progestérone. HER2 est un type spécial de protéine qui permet aux cellules cancéreuses de croître plus rapidement que les cellules normales. 

 

Votre pathologiste testera votre tumeur pour voir si elle exprime des ER, PR ou HER2. Les tumeurs qui expriment ER ou PR sont dites hormono-positives alors que celles qui expriment HER2 sont dites HER2 positives. 

 

Les tumeurs qui ne produisent aucune de ces protéines sont appelées triple négatif. 

 

Pourquoi est-ce important? Les tumeurs qui produisent ER, PR ou HER2 sont traitées avec des médicaments spéciaux qui ciblent l'activité de ces protéines. Après avoir examiné votre rapport de pathologie, votre médecin discutera avec vous des options de traitement qui vous conviennent le mieux.

Les ganglions lymphatiques

Les ganglions lymphatiques sont de petits organes immunitaires situés dans tout le corps. Les cellules cancéreuses peuvent se déplacer de la tumeur aux ganglions lymphatiques par les canaux lymphatiques situés à l'intérieur et autour de la tumeur (voir invasion lymphovasculaire ci-dessus). Le mouvement des cellules cancéreuses de la tumeur vers un ganglion lymphatique est appelé métastase. 

 

Votre pathologiste examinera soigneusement chaque ganglion lymphatique à la recherche de cellules cancéreuses. Les ganglions lymphatiques qui contiennent des cellules cancéreuses sont souvent appelés positifs alors que ceux qui ne contiennent aucune cellule cancéreuse sont appelés négatifs. La plupart des rapports comprennent le nombre total de ganglions lymphatiques examinés et le nombre, s'il y a lieu, de ganglions positifs. 

 

Trois types de ganglions lymphatiques peuvent être décrits dans votre rapport: 

 

  • Ganglion lymphatique axillaire sentinelle - Il s'agit du premier ganglion de la chaîne des ganglions lymphatiques qui draine le liquide du sein. Si le cancer se trouve dans les ganglions de l'aisselle, il se trouve généralement dans le ganglion sentinelle en premier. 

  • Ganglion lymphatique axillaire non-sentinelle - Ce type de ganglion lymphatique est situé après le ganglion sentinelle, plus loin dans l'aisselle. Les cellules cancéreuses se déplacent habituellement vers ces ganglions lymphatiques après avoir traversé le ganglion sentinelle. 

  • Ganglion lymphatique mammaire interne - Ce type de ganglion lymphatique se trouve dans le sein lui-même. Les cellules cancéreuses peuvent se rendre à ces ganglions lymphatiques s'ils se trouvent près de la tumeur. 

 

Si des cellules cancéreuses se trouvent dans un ganglion lymphatique, la taille de la zone atteinte par le cancer sera mesurée et décrite comme suit dans votre rapport: 

 

  • Cellules tumorales isolées - La surface des cellules tumorales mesure moins de 0,2 millimètre et compte moins de 200 cellules tumorales. 

  • Micrométastases - La surface des cellules tumorales mesure plus de 0,2 millimètre, mais moins de 2 millimètres. 

  • Macrométastases - La surface des cellules tumorales mesure plus de 2 millimètres.

 

Pourquoi est-ce important? La découverte de cellules cancéreuses dans un ganglion lymphatique est associée à un risque accru que le cancer réapparaisse à un endroit éloigné du corps, comme les poumons. Ces informations sont également utilisées pour déterminer le stade nodal (voir stade pathologique ci-dessous).

Stade pathologique

Le stade pathologique du carcinome canalaire est basé sur le système de classification TNM, un système reconnu à l'international et créé à l'origine par l'American Joint Committee on Cancer. 

Ce système utilise l'information de la tumeur primaire (T), des ganglions lymphatiques (N) et de métastases distantes (M) pour déterminer le stade pathologique complet (pTNM). Votre pathologiste examinera le tissu soumis et attribuera un numéro à chaque partie. En général, un nombre plus élevé signifie une maladie plus avancée et un moins bon pronostic. 

 

Le stade pathologique ne peut pas être établi par un échantillon de biopsie, mais seulement que lorsque la tumeur est entièrement enlevée par excision ou résection. 

 

Stade tumoral (pT) pour le carcinome canalaire invasif 

Le stade tumoral du carcinome canalaire est compris entre 1 et 4, en fonction de la taille de la tumeur et de la présence de cellules cancéreuses dans la peau ou les muscles de la paroi thoracique. 

 

  • T1 - La tumeur a une taille inférieure ou égale à 20 millimètres. 

  • T2 - La tumeur est supérieure à 20 millimètres, mais ne dépasse pas 50 millimètres de taille. 

  • T3 - La tumeur a une taille supérieure à 50 millimètres. 

  • T4 - La tumeur s'est développée dans la peau du sein ou dans les muscles situés derrière le sein ou a provoqué un changement dans la peau appelé "carcinome inflammatoire". 

 

Stade nodal (pN) pour le carcinome canalaire invasif 

Le stade nodal du carcinome canalaire est compris entre 0 et 3, selon le nombre de ganglions lymphatiques qui contiennent des cellules cancéreuses, la quantité de cellules cancéreuses trouvées et l'emplacement des ganglions avec les cellules cancéreuses. 

 

 

  • N0 - Aucune cellule cancéreuse n'a été trouvée dans les ganglions lymphatiques examinés. 

  • N0(i+) - Seules des cellules cancéreuses isolées ont été trouvées dans un ganglion lymphatique. 

  • N1mi - Micrométastases. Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans un ganglion lymphatique, mais le groupe de cellules cancéreuses ne dépasse pas 2,0 millimètres. 

  • N1a - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans 1 à 3 ganglions lymphatiques de l'aisselle et au moins un groupe de cellules cancéreuses est supérieur à 2,0 millimètres. 

  • N1b - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans un ganglion lymphatique sentinelle mammaire interne. 

  • N1c - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans un ganglion lymphatique de l'axillaire et dans un ganglion mammaire interne.

  • N2a - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans 4 à 9 ganglions lymphatiques axillaires et au moins un groupe de cellules cancéreuses avait une taille supérieure à 2,0 mm. 

  • N2b - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans les ganglions lymphatiques mammaires internes après imagerie du sein, sans aucune cellules dans les ganglions de l'aisselle. 

  • N3a - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans 10 ganglions lymphatiques axillaires ou plus et au moins un groupe de cellules cancéreuses est supérieur à 2,0 millimètres OU des cellules cancéreuses ont été trouvées dans un ganglion lymphatique sous la clavicule. 

  • N3b - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans les ganglions lymphatiques mammaires internes après imagerie du sein, ainsi que dans les ganglions de l'aisselle. 

  • N3c - Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans un ganglion lymphatique au-dessus de la clavicule. 

 

Si aucun ganglion lymphatique n'est envoyé pour examen pathologique, le stade nodal ne peut pas être déterminé et le stade nodal est indiqué comme pNX.

 

Stade métastatique (pM) pour le carcinome canalaire invasif

Le carcinome canalaire se caractérise par un stade métastatique de 0 ou 1 selon la présence de cellules cancéreuses à un endroit éloigné du corps (par exemple les poumons). Le stade métastatique ne peut être déterminé que si des tissus provenant d'un site éloigné sont soumis à un examen pathologique. Comme ce tissu est rarement envoyé, le stade métastatique ne peut pas être déterminé et est répertorié comme pMX.

  • Facebook
  • Twitter

Copyright 2017 MyPathologyReport.ca

For more information about this site, contact us at info@mypathologyreport.ca.

Disclaimer: The articles on MyPathologyReport are intended for general informational purposes only and they do not address individual circumstances. The articles on this site are not a substitute for professional medical advice, diagnosis or treatment and should not be relied on to make decisions about your health. Never ignore professional medical advice in seeking treatment because of something you have read on the MyPathologyReport site. The articles on MyPathologyReport.ca are intended for use within Canada by residents of Canada only.

Droits d'auteur 2017 MyPathologyReport.ca
Pour plus d'informations sur ce site, contactez-nous à info@mypathologyreport.ca.
Clause de non-responsabilité: Les articles sur MyPathologyReport ne sont destinés qu’à des fins d'information et ne tiennent pas compte des circonstances individuelles. Les articles sur ce site ne remplacent pas les avis médicaux professionnels, diagnostics ou traitements et ne doivent pas être pris en compte pour la prise de décisions concernant votre santé. Ne négligez jamais les conseils d'un professionnel de la santé à cause de quelque chose que vous avez lu sur le site de MyPathologyReport. Les articles sur MyPathologyReport.ca sont destinés à être utilisés au Canada, par les résidents du Canada uniquement.