Utérus et endomètre

Endomètre atrophique

Cet article a été revu et mis à jour le 7 décembre 2018 par Adnan Karavelic, MD FRCPC

Traduit en français par Victor Brochu, MD

Quelques faits en bref :

  • L’endomètre atrophique est un changement non cancéreux qui se produit dans les tissus qui recouvrent l’intérieur de l’utérus.
  • Un endomètre atrophique est plus petit qu’un endomètre normal et a perdu une partie de sa fonction.
  • L’endomètre atrophique est une observation courante chez les femmes prépubères et post-ménopausées.

L’utérus normal

L’utérus est un organe creux en forme de poire qui se trouve dans le bassin de la femme entre le rectum (l’extrémité du gros intestin) et la vessie. La partie supérieure de l’utérus (le fond) est fixée aux trompes de Fallope tandis que la partie inférieure est reliée au vagin par le col utérin.

Les parois de l’utérus sont constituées de trois couches :

  • Endomètre – L’endomètre est le tissu le plus au centre de l’utérus. L’endomètre est constitué de glandes appelées endométriales et qui sont recouvertes de cellules formant une barrière appelée l’épithélium. L’épithélium est entouré d’un tissu de soutien appelé stroma endométrial.
  • Myomètre – Le myomètre est la couche du milieu et est constitué d’un muscle lisse qui permet à l’utérus de changer de taille et de se contracter.
  • Séreuse – La séreuse est une mince couche de tissu qui entoure l’extérieur de l’utérus.

De petits échantillons de tissus peuvent être prélevés de l’endomètre par plusieurs techniques, le plus couramment par biopsie ou curetage.

Ces procédures sont souvent exécutées pour les raisons suivantes :

  • Saignement utérin anormal (dysfonctionnel).
  • Hémorragie post-ménopausique.
  • Dépistage du cancer du col de l’utérus ou de l’endomètre.
  • Caractérisation menstruelle de l’endomètre.
  • Suivi pour hyperplasie endométriale déjà diagnostiquée.
  • Polypes endométrials ou endocervicaux.
  • Infertilité.

Qu’est-ce que l’endomètre atrophique ?

L’endomètre atrophique est un diagnostic que les pathologistes utilisent pour décrire le tissu endométrial qui présente les caractéristiques d’un processus général appelé l’atrophie. Lorsqu’un tissu subit l’atrophie, il devient plus petit et ne fonctionne plus normalement.

L’endomètre atrophique diffère de l’endomètre normal de la façon suivante :

  • Les cellules de l’épithélium sont plus petites ou de forme cubique.
  • On ne voit pas ou très peu de cellules en division (mitoses).
  • Les glandes deviennent grandes et rondes (dilatations kystiques).
  • Le stroma entre les glandes devient inactif.

Pourquoi est-ce important ? L’endomètre atrophique est normal chez les femmes prépubères, post-ménopausées et certaines périménopausées. Cependant, elle peut également être observée dans le cas de maladies précancéreuses ou cancéreuses et votre médecin peut vous suggérer un suivi par biopsie de l’endomètre pour rechercher des maladies plus graves.

Certaines caractéristiques de l’atrophie peuvent également être observées chez les femmes qui ont toujours leurs règles et qui utilisent une méthode de contraception, comme les pilules contraceptives orales ou un dispositif intra-utérin (DIU) inséré. Les DIU les plus courants sont : Liletta, Kyleena, Mirena et Skyla.

Pourquoi est-ce important ? L’utilisation de toute méthode contraceptive est une information importante tant pour les cliniciens que pour les pathologistes et elle doit être indiquée dans les notes cliniques, ainsi que sur le formulaire de demande d’examen pathologique. Autrement, un faux diagnostic d’endomètre atrophique pourrait être posé.

L’endomètre atrophique peut aussi être appelé endomètre non prolifératif ou inactif (avec changements atrophiques).

A+ A A-